16 Allée du Commandant Charcot
44000 Nantes

Du mercredi au samedi
De 14h à 19h et sur rendez-vous

Suivez-nous sur :

Facebook Instagram

Exposition

Exposition de lithographies

Exposition collective

Du 10 juin 2020 au 27 juin 2020

Exposition de lithographies ©Galerie RDV
Exposition de lithographies ©Galerie RDV
Exposition de lithographies ©Galerie RDV
Exposition de lithographies ©Galerie RDV
Exposition de lithographies ©Galerie RDV
Exposition de lithographies ©Galerie RDV

Du 10 au 27 juin 2020, RDV présente une sélection de son fond de lithographies réalisées au musée de l’imprimerie de Nantes.

Anne-James CHATON, Sans titre
Cette lithographie reprend la création d’une littérature pauvre, d’une écriture de basse intensité faite de documents divers édités par des machines innombrables, reçus de banque, tickets de caisses, tracts promotionnels, cartes de fidélités, cartes de visite, titres de transport, etc…, nourrit par une recherche poétique, sonore et plastique développée dans des projets individuels ou en collaboration avec des artistes d’autres horizons.

Elsa TOMKOWIAK, Sans titre
Elsa Tomkoviak fait de la couleur son outil de prédilection. Sur sa lithographie on aperçoit sur le côté une sorte de palette de couleurs que la plasticienne aurait utilisée pour créer sa lithographie. Elsa Tomkowiak aime composer ses propres teintes de couleur, qu’elle travaille minutieusement.

Michel GERSON, Chroniques indiennes
En Inde l’artiste redessine des logos d’entreprises indiennes qu’il expose sur son propre dos sous forme de tatouage au henné. Ainsi, il s’amuse à détourner des symboles de l’économie mondiale au profit de l’art. Cette lithographie reprend les logos et autres motifs de son travail en Inde.

Baptiste DEBOMBOURG, Tradition of excellence VI - Luger P08 Parabellum
Tradition of excellence VI - Luger PO8 Parabellum, est un «développement de nouveaux concepts et installations fondés sur une analyse prospective de l’environnement de consommation et des moeurs des consommateurs». La série Tradition of Excellence présente un ensemble d’armes dans lesquelles figurent des architectures d’habitats collectifs ou encore des monuments religieux.

Guillaume KRICK, Crisse l’air
«Comme plusieurs français le savent, le juron québécois est constitué d’une ensemble de mots liés à l’église catholique. Du design liturgique, la bouffe et même le Christ passent par maintes restructurations grammaticales de la langue. Un mot pourra par exemple devenir un verbe muni d’un préfixe. Si je dis «décrisse» à quelqu’un, je le traduis par : «fous le camp». En anglais, on dira «Get the fuck out» qui est encore plus juste dans la vulgarité intrinsèque au juron québécois.» Ainsi, l’artiste a construit un jeu de mots autour du juron québécois «décrisse» et d’une marque automobile «Chrysler» en y reprenant notamment le logo.

Romain BOULAY, Sans titre
La lithographie de Romain Boulay, reflète son exercice de peinture dans lequel il définit une distance, crée de nouvelles relations entre la peinture et le volume, l’œil et la lumière. Il a produit différentes variantes de cette lithographie, aucune n’est identique.

Thierry FRER, Petites voitures en Savoie
La lithographie est un dessin que Thierry Frer a créé étant enfant. On y retrouve les codes artistiques chers à l’artiste tels que la narration et le souvenir, représentés ici sous forme de conversation entre les personnages de la BD.

Pascale RÉMITA, La Tentation des chemins
La tentation des chemins, témoigne d’une expérience de perception vécue lors de la traversée du site magique du Piton de la Fournaise sur l’île de la Réunion. Expérience solitaire des éléments et de la matière : stupéfaite dans un paysage hors norme, hors du temps qui enivre profondément nos sens et dérange nos repères avec fascination.

Jacques-Alexandre GILLOIS, [… ] bien que l’artillerie eût beaucoup progressé dès le XVlè siècle, on construisait encore des engins aussi primitifs que celui-là.
Cette lithographie reprend à quelques détails près un cuivre de 1588 conservé au Deutsches Museum de Munich. Le titre « […] bien que l’artillerie eût beaucoup progressé dès le XVIè siècle, on construisait encore des engins aussi primitifs que celui-là.», reprend la légende accompagnant une reproduction de cuivre trouvée dans un livre sur l’histoire de l’armement.

Vincent MAUGER, Sans titre
La lithographie de Vincent Mauger nous fait penser à un dessin numérique, on y retrouve ainsi le côté graphique que l’artiste affectionne.

Mathieu VALADE, Gaïa Capital
L’artiste travaille la géométrie et les images qu’elle véhicule. La composition est élémentaire, maîtrisée. Ses pièces se distinguent par leur apparente simplicité. A ces formes initiales, Mathieu Valade ajoute des éléments évocatoires comme des logos. Par cette conjugaison, il active la polysémie ; l’objet est un potentiel de sens. La lecture de ses œuvres se montre plurielle : le visiteur construit ses regards et réflexions dans une libre interprétation.