16 Allée du Commandant Charcot
44000 Nantes

Du mercredi au samedi
De 14h à 19h et sur rendez-vous

Suivez-nous sur :

Facebook Instagram

Artiste

Béatrice Cussol

3 expositions

Béatrice Cussol est née en 1970 à Toulouse. Elle vit et travaille à Paris. Elle est diplômée de l’école des beaux-arts de Nice en 1993. En 2021, elle change enfin de nom : elle s’appelle Béatrice Lussol.

Béatrice Lussol a développé une pratique du dessin engagée. Elle détourne la pratique de l’aquarelle, ce médium du loisir – des femmes, des peintres du dimanche, etc. – au profit d’une œuvre féministe. Elle emprunte notamment à l’aquarelle la légèreté de ses formes pour en faire une création expressive, voire expressionniste, et transgressive. La douceur rosée de l’aquarelle entre en contraste avec la crudité des scènes, se fait élégante et explicite, volatile et profonde, légère et orientée, drôle mais inquiétante.

Déployée autour du dessin, sa pratique artistique s’étend aussi au tissu et à la littérature. Elle est également écrivaine, et écrit en marges de ces deux pratiques ( écriture X dessin ) depuis plusieurs années une histoire par collages dans ses carnets qui rassemblent, découpées dans des magazines, ses influences, ses colères, l’histoire en mouvement, etc. Elle a publié quatre livres que l’on pourrait qualifier de romans expérimentaux : Merci (Balland, 2000), Pompon (Balland, 2001), Sinon (Laureli/Léo Scheer, 2007), et Les Souffleuses (Laureli/Léo Scheer, 2009). Continuant son exploration poétique lors de son cinquième texte, Écrire ou partir a été publié en 2019 aux éditions de poche du Printemps de Septembre, épopée phéministe qui tord et cisèle l’écriture de sa langue déconstruite. Présent dans les collections publiques suisses et françaises, son travail a fait l’objet d’expositions monographiques (Toulouse, Nice, Genève, Stockholm; etc.) et collectives (Yerba Buena Center for the Arts, San Francisco, USA ; Brooklyn Museum, New York ; Musée départemental d’art contemporain de Rochechouart). Elle a été pensionnaire de la Villa Médicis de 2009 à 2010 et enseigne actuellement à l’École des Beaux-Arts de Rouen. En 2019 les éditions Amac ont publié Eponym e, une monographie, avec des textes d’Elisabeth Lebovici, Nathalie Quintane, Julie Crenn.