Cesbron Christophe

Dernière mise à jour le 11 février 2013

Christophe Cesbron est né à Villeneuve Saint Georges en 1962. Il vit et travaille actuellement à Nantes.

J’ai, un moment, cru que ce travail sur les films d’animation correspondait à une parenthèse dans ma recherche artistique. Ça ne me semblait pas sérieux, dérisoire, parfois à la limite de L’idiotie. Je prends beaucoup de plaisir à les faire, c’est comme une bulle d’oxygène, même si, souvent,c’est fastidieux et que cela demande un temps fou pour ne réaliser que quelques Secondes.J’y retrouve cette espèce d’émerveillement que l’on peut avoir devant les premiers films d’animation, un peu mal fichu, mais qui expérimentent quelque chose au niveau du mouvement et de la transformation, de l’exubérance du dessin et de l’imagination. J’ai toujours aimé ces dessins ani-més où les éléments sont simples, les mouvements parfois chaotiques, et où l’intrigue joue avec l’espace de l’écran.

En fait, j’aime les films d’animation qui flirtent avec l’abstraction ou avec le non-sens. Alors, les premières petites animations que j’ai pues réaliser ont mis en écran des formes aussi absurdes qu’abstraites, des éléments graphiques très simples : des lignes, des points, des couleurs, puis des yeux, des bouches ou des mains, avant de donner naissance à ce personnage archétypal qui certainement est mon double : le peintre

C’est un peu pour celaque j’ai divisé ce DVD en deux parties, pour différencier ces deux approches : l’une plus abstraite, l’autre plus narrative avec cette espèce de personnage qui à chaque fois tente de faire un tableau. Maintenant, je pense que cette parenthèse est vraiment importante, car elle développe, mine de rien, quelques éléments essentiels de ce que j’ai envie de mettre en avant et de ce qui me constitue : mon goût pour les petites formes, mes interrogations sur ce qui signifie être un artiste, une approche au musée de l’histoire du monde et de l’histoire de l’art, ma fascination pour l’idiotie et l’humour...Enfin, sur ce DVD, je m’éloigne de mon nom, en le signant CC, affirmant peut-être par là, une rupture, en tout cas quelque chose qui a à voir avec les initiales..."

Christophe Cesbron

Site de l'artiste

 

 

 

Expositions
Voir aussi