Quentin Sébastien

Dernière mise à jour le 08 avril 2016

Originaire du Morbihan, en Bretagne, Sébastien Quentin a fait ses études à Angers et a obtenu le Diplôme national supérieur d'expression plastique (DNSEP) en 2015. Il travaille depuis 2014 au sein de l'association Rêves de sens sur le chantier d'un trois-mâts à Bordeaux en vue de le réhabiliter en laboratoire et atelier nomade une fois remis à l'eau.

 

« J'articule mon travail et mes réflexions autour de la rêverie, dans son état d'être et dans sa réalisation, sur le double versant de l'abstraction et de l'image poétique. La réalité quotidienne et banalisée se confond avec un univers personnel et fantasmagorique, d'un côté pathologique, de l'autre thérapeutique, et diffusé au moyen du nomadisme, de l'exercice de la contemplation et de l'écoute. 
 
L'imaginaire devient alors un territoire fabriqué sur-mesure par et pour soi, un paysage autobiographique, dont la face du miroir, oblique, se conquerrait au contact de mes forces inconscientes et les puissances symboliques présentes dans la nature, puissances que l'homme a tendues, un jour, à ritualiser.
 
Alchimie est un mot que j'aime m'approprier pour parler de mon travail. Connaître mon attachement pour certaines matières élémentaires, tournées de façon récurrente autour de certains objets, de leurs symboles ou "complexes poétiques"; les insérer dans le champ de l'expérience et les mettre en scène dans des actes et des gestes primordiaux ou archaïques, comme la descente, le nomadisme, la méditation, ce choix rigoureux de lieux, de paysages, mes royaumes finalement, qui complètent cette mythologie personnelle entre deux mondes. »

 

© Sébastien Quentin

 

Photo 1: Cénotaphe, tube aluminium, couvercles moulés et fondus en aluminium, sangle cuir; bâton de marche brûlé; trois tas d’éclats de cire, 2015
 
Photo 2: 6 jours dans les bois, 2013
 
Photo 3: Étapes, Tirage 1, photographie grand tirage (1,50m x 1,10m), 2013
 
Photo 4: Étapes, bâtons de marche noircis au feu et peinture de pigments blanche. 2013
 
Photo 5: Puits de Greyish sands, Caisson de basse cylindrique, boomer, alimentation, eau teinte, ardoises, mousse insonorisante. Vidéo hd 12 min, installation, 2015
 
Photo 6: Meuble pychotropique pour sujet rêvant, support et pieds en CP sapin, peinture étanche, oxigénateur, eau teintée et densifiée, petite mandarine, moulage plâtre, filtre, 2015
 
Photo 7: Wolf, 2012
 
Photo 8: Foyer Amplifié, 2015
 
Photo9: Cirrus Minor (1969), Pink Floyd. Durée : 05'18, Sérigraphie sur verres (5), équerres bois, meuble bois. 2m/60cm. 2015

 

 
 
Expositions
  • Stonehenge Exposition collective du 11 juin au 23 juillet...
Voir aussi