Empreinte d'une récente performance, cette exposition évoque la transe collective. Sur scène, un modeste décor rappelle la neutralité de certaines salles municipales. Après un repas convivial, un groupe hétérogène –enfants, adultes, femmes et hommes- interprète une gestuelle individualisée, autonome et répétitive, en musique. L’espace est structuré, les enfants sur des coussins, les adultes autour des tables, un sentiment de groupe émerge malgré les partitions indépendantes à chacun. La vision globale de la scène en un plan fixe et lointain qui englobe l’ensemble des participants -eux-mêmes sur un plan unique- incite à la curiosité, et à la déambulation du regard.

            Delphine Doukhan crée des perméabilités entre images en mouvement et photographie. Les boucles de visuels scandés se confondent avec les morceaux de Bach joués à la flute sur scène, lancinants et répétitifs. Mêlés également à l’ambiance sonore : la présence de Delphine Doukhan -de façon continue et ténue par ses échos entrainants-,les rumeurs des enfants, des modulations de voix étranges.
Des extraits de cette vidéo sont visibles sur ce lien.

          
Site de l'artiste
Page du site de la Galerie consacrée à Delphine Doukhan


Légende des visuels :


Delphine Doukhan, transports collectifs, 2012. ©