Olivier David

vit et travaille à Nantes.

Installation vidéo dans le cadre de l’événement l’Art prend l’air.

Il utilise l’installation, le dessin mais aussi le son et l’écriture. Ces dessins sont soit des projets, des plans, des situations. Il est obsédé par ce que l’on ne voit pas et entre autres, le vide, le «dos des choses» et les contours l’obstinent, ils nous les montrent donc suivant son propre imaginaire.

Ses textes, peuvent être des points de passage vers son travail plastique : «La multiplication des passages secrets, souterrains et double fonds tissait les deux villes, la clandestine et la déclarée, si serrées, quasi indiscernables ; en faire la carte aurait froissé l’application de plus d’un cartographe tant la nécessité du détail en rendrait la lecture impossible.»

«… et clignotant sur son air diaphane, nous pouvions lire, comme programme des réjouissances, l’inscription FORNICATION GENERALE DES TRANSPARENCES, promesse de rencontres festives, conviviales et interactives.»