Commissariat : Jean-François Courtilat
 
Dans ce titre se trouve toute l’ambiguïté que les artistes des arts contemporains ont avec la mort. Cette exposition montre le travail de 11 artistes plasticiens, Jean-François Courtilat -fondateur de la galerie RDV à Nantes, artiste et commissaire de cette exposition- tient à démontrer encore une fois que l’Art est d’une certaine manière lié à la mort car il permet d'appréhender l'impénétrable. La mort est souvent une surprise et un scandale, le corps mort un tabou.
Surprise - scandale - tabou, des ingrédients souvent utilisés par les artistes. Leur travail et la mort ont quelque chose d’indicible, mais paradoxalement ils permettent de saisir l’insaisissable ; ce qui rejoint les mots de Camus « Vouloir c'est susciter les paradoxes » (1).
Vouloir questionner l’inexorable fatalité rejoint aussi cette pensée de Freud qui voit ainsi l'origine de l'inquiétante étrangeté (2) dans le familier.
Une exposition dont le thème traverse toute l’histoire de l’art ce qui nous interpelle dans cette exposition est la façon dont les créateurs contemporains s’en saisissent.
Pas de Thanatophilie, fascination névrotique de la mort, dans cette exposition mais des univers captivants parfois proches du cabinet de curiosités, parfois des œuvres qui nous disent que la mort est le secret de la vie…
JF Courtilat
 
Agenda :
samedi 11 janvier, 14 heures, visite guidée de l'exposition réalisée par Sarah Moyon
mercredi 22 janvier, 20 heures, projection du film I'm still here, de Casey Affleck, en partenariat avec l'Accès au cinéma invisible (plus d'infos ici
- vendredi 24 janvier 14 heures, visite guidée de l'exposition réalisée par Sarah Moyon
L'ensemble de ces rendez-vous est en entrée libre, dans la limite des places disponibles
 
1. Albert Camus, Le Mythe de Sisyphe. 1942
2. Sigmund Freud, L'inquiétante étrangeté. traduit de l'allemand en 1919
 
Pour plus d'informations sur cette exposition, vous pouvez consulter le dossier de presse disponible sur ce lien. (Pour toute demande de visuels, merci de nous contacter par mail.)
 
 
Légende des visuels
- Jean-François Courtilat, Tête de mort et Nsibidi sur tulipes2013
- Sébastien Pons, 
Eve, Adam. 2013. Faïence, masques, plexiglass, verre, bois
- David Lihard, Couronne funéraire 02. 2011. 180 dinosauresen plastique, aérosol et matériaux divers, diamètre 50 cm, Courtesy Galerie VivoEquidem
- Jean-François Courtilat, Contorsionnistes à la tête d'or. 2008. Dessins brodés
- Michel Gerson, MATRACAS. 2004. Fer blanc, crécelles en bois, pailettes dorées
- Sarah Derat, Leo. 2014. Acier, laiton, Courtesy Galerie SuperDakota
- Brigitte Zieger, Terror flowers. 2013. Tirages numériques, dimensions variables, Courtesy Galerie Odile Ouizeman et GalerieHeinz-Martin Weigand
- Stéphane Thidet, Le Magicien. 2013. Vidéo 9 minutes 35 en boucle, Courtesy Galerie Aline Vidal et Colection de la Fondation Antoine de Galbert
- David Lihard, Cyclope. 2013. Huile sur toile, 130 x 97 cm, Courtesy Galerie VivoEquidem